NOUVEAU ! Coffret D’art « Itinérances – MAROC »

Plasticien Photographe

Gérard bayssière

Itinérances

Itinérances - Maroc

Coffret d’Art + Tirage Original (épreuve d’artiste)

Un livre d’Art de 120 pages
Contenant plus de « 80 photographies d’auteur » de Gérard Bayssière et les magnifiques textes de Mourad Hamayet

90 exemplaires répartis en 3 séries de 30 « éditions originales » numérotées et signées par l’artiste.

Les 3 séries s’intitulent

« Fès »,
« Femmes »
« Les Cavaliers »

Gérard bayssière

Itinérances

Fantasia

Exposition sur les cheveaux de fantasia.
8 Septembre 2021

Lsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et.

Itinérances

Ils témoignent

{

Mon cher Gérard
Ce n’est pas un livre que j’ai en face de moi mais une œuvre d’art, une lettre d’amour vis-à-vis d’un pays si fréquenté et si mal connu. Le Maroc possède une âme profonde que peu de personnes cherchent à découvrir. Pendant près de 20 ans à la recherche de cette culture, de cette âme, avec mon 4×4 j’ai sillonné le goudron et les pistes du sud. Bien que différente, dans ton œuvre, je retrouve cette poésie, cette force qui m’a porté toutes ces années.
Amitiés,

5
Daniel
{

Bravo Maestro ! J’ai reçu mon livre et l’ai dénudé avec le respect et l’émotion habituellement réservés à l’effeuillage d’autres fleurs. Je me suis sagement assis et j’ai lu pour la première fois l’opus en entier, dans l’ordre et sans interruption, comme si je n’en avais jamais entendu parler. Bien me prit car ainsi, j’ai pu goûter la sensualité du toucher d’un papier d’une incroyable qualité dont le grain a bu les excès de l’encre et soumis les audaces des images, comme s’il s’agissait d’une douce impression en relief. J’ai fait la paix avec les quelques clichés que je n’avais naguère point apprécié à leur juste valeur. J’ai lu et relu les mots apposés en commentaires. J’ai progressé dans ma lecture, après avoir savouré la délicieuse préface de la merveilleuse Zakia, heureux de palper la prouesse du Maître Imprimeur. Arrivé à la page des ‘’Remerciements’’, songeur, j’ai refermé l’ouvrage, l’ai mis sur mes genoux pendant que sur mes joues creusées, gouttaient en silence des larmes de bonheur…

5
Mourad Hamayet
{

’’Itinérances’’ est un magnifique livre de photographies de Gérard BAYSSIERE, qu’accompagnent des textes de Mourad HAMAYET, alias mo’, notre auguste père. Ces deux gentilshommes sont amis depuis leur enfance fassie et vouent tous deux un amour immodéré au Maroc. Chacun d‘eux le dit à sa façon…

5
Achem
{

Merci Gérard , tes fantastiques photos , je dirais plutôt créations artistiques sont en harmonie avec les mots de Mourad …. un enchantement

5
Philippe Cabanel
{

Je viens juste de recevoir ton ouvrage : « objet d’art de l’imprimerie d’excellence et objet d’art de la photographie picturale ».
Je souhaite bon vent à cet écrin de la beauté marocaine qui nous inspire tant !
Amitiés.

5
Jean-Claude Cintas Chantpoète
{

Pour mes amis qui ne connaissent pas Gérard Bayssiere, n’hésitez pas à parcourir son site. Vous y trouverez la rencontre de l’artiste et de la photographie : un pinceau au service de l’émotion…

5
Yves Ginieis
{

Bonjour Gérard.
Images, couleurs et traitement artistique si particulier d’une part – merci Gérard – textes ciselés d’autre part – merci Mourad – le tout regroupé par thèmes « convoquent » énormément de souvenirs.
La photo de la page 46, détaillée en page 61 m’a fait voyager, assise sur mon canapé. Tout Fès est là avec en plus, curieusement, les odeurs puissantes mais subtiles de la médina.
Pour autant qu’il me souvienne, on parlait à notre époque de « fantasia » et non de « t’bourida » terme assurément plus « arabe ».
« Itinérances » se savoure, on parcourt quelques pages, on referme le livre, on le rouvre un peu plus tard, on l’abandonne à regret, on y revient pour mieux détailler une photo, méditer sur un texte…
Bien amicalement à toi, bises à tous deux.

5
Jacqueline et Gérard Muzart
{

Je n’ai pas résisté cinq minutes pour ouvrir le paquet au milieu de la poste de Bergerac.
Je savais que je serai sous le charme, mais tous les gens autour de moi se demandaient ce qui se passait, et ils sont venus regarder votre livre avec admiration.
Je ferai certainement d’autres commentaires plus tard, mais franchement que peut-on reprocher à ce livre, ce témoignage sur le Maroc ? Je ne suis allée qu’une seule fois au Maroc et j’ai retrouvé l’ambiance, l’impression, la vie au Maroc.
J’ai aimé les vues des rues avec les mulets, le marché, les femmes, les sourire d’enfants, et bien entendu les fantasias.
J’avoue que j’attendais les photos des chevaux et leurs cavaliers, même s’il y en a des traces en amont, … elles arrivent à la fin comme en apothéose.
Bien entendu, j’ai lâché le livre pour aller me coucher, mais je vais reprendre tous les textes, tout regarder encore et encore.
La couverture est somptueuse avec le motif, le papier met en valeur les photos,…
Je vais devoir arrêter de vanter ce livre, mais franchement il correspond à ma sensibilité et donc probablement à la vôtre.
Merci de nous faire voyager.
Bravo, bravo, bravo,…

5
Sophie Pouillon
Présidente d’Images sans Frontières
{

Je l’ai bien reçu Gerard et j’en suis à la deuxième lecture … je t’avais mis un post sur FB …
L’ouvrage est d’une très belle qualité vraiment du beau travail, le choix du papier mat, tes images et le texte de ton ami en font un très bel ouvrage hors du commun … j’y retourne.

5
Philippe Cabanel
{

Magnifiques oeuvres où l'imagination et la créativité rejoignent le monde réel au travers d'un filtre artistique exceptionnel. Partir de l'argentique dans les années 70 pour aboutir à une telle maitrise de la technologie numérique au service de ton art et de ta passion !! chapeau bas mon oncle. Stephan

5
Stephan Bayssiere

Itinérances

Dernières expositions

Exposition

ICT Institut Catholique de Toulouse

Ce week-end Cercle Averroes était convié à un moment d'échange à l'Institut Catholique de Toulouse (Salle Léon XIII), organisé par Mme le Consul Général du Royaume du Maroc de #Toulouse , Mme Myriem Nagi . Cette rencontre, présentait un ouvrage de Gérard Bayssiere...

Exposition

Impression de Mai

Ouverture hier du festival "Impression de Mai" reporté en raison de la situation sanitaire. Une nouvelle installation de 12 panneaux extraits de mon livre d'art "Itinérances", dûe au talent de l'équipe "culture" du Quai des Arts. Toujours agréable pour l'artiste de...

J’habite à l’ombre du regard profond et soyeux d’une splendide Femme Berbère, saisie dans toute sa volupté sur les flancs d’une montagne marocaine, par mon ami Gérard, photographe que je connais depuis toujours. Il m’a offert ce portrait qui, depuis, ne me quitte plus. J’ai longtemps pensé que c’était la plus belle de ses œuvres, qu’il était impossible de rééditer l’exploit de rendre aussi parfaitement le non-dit d’une âme étrangère à peine entraperçue.

Mais hélas, depuis, il m’a donné à voir, tout juste sortis de sa boite magique, des pouliches d’or telles celles chères à Lorca, des harnais plus vrais que ceux de Géricault, des ballets équestres empruntés à Kessel ou à la Fantasia. J’ai même eu les larmes aux yeux devant des portraits débordant d’amour et de beauté. J’avoue m’être attardé du regard sur les formes déliées des jeunes filles dont il sollicite l’image. Gérard m’a également donné à contempler des paysages de tous les coins de la Terre et même si j’en connaissais plusieurs, j’avoue humblement qu’auparavant, je ne les avais jamais vus ainsi.

Faisant fi de tout académisme et le déclarant fièrement, il assume sans concession son sacerdoce de découvreur de beauté et de restituteur d’émotion. L’artiste pointilleux 100 fois sur l’établi remet tous ses ouvrages, les propose, les expose puis enfin les impose. Sa grande modestie fait qu’il écoute patiemment ceux qui parlent de son travail, gêné par le compliment, attentif à la remarque.

Toujours prêt à partager une échappée en compagnie d’autres « maniaques de l’image », obsédés par la lumière, il se prend parfois à imiter l’aigle implacable qui plane tout là-haut, cherchant de ses trois yeux intraitables, sa prochaine cible.

Gérard Bayssière

Plasticien Photographe

« … L’art ne se résume pas à la seule représentation du réel.

Lorsque l’âme de l’artiste sous-tend le regard du photographe alors la photographie revendique son statut d’art visuel.

Elle permet alors la transgression de l’instant et transcende une réalité
au service d’émotions et de rêves à partager… »

« La réalité sublimée par l’émotion »

C’est bien là le fil conducteur de ma démarche artistique. Cette quête permanente d’une vision idéalisée des univers que j’explore est aujourd’hui facilitée par l’efficacité du numérique. Il apporte à ma photographie toutes les ressources de la palette du peintre. Ces mêmes peintres impressionnistes comme Monet, Turner , Renoir et Degas ou les orientalistes marocains comme Delacroix et Majorelle qui accompagnent mes créations à la recherche d’un monde fantasmé mais porteur d’idéal et d’esthétisme. Le post traitement occupe une part importante de mes créations et me permet ainsi d’éliminer les « scories » d’une réalité souvent destructrice de la beauté du monde.